Fermer

[Lecture] La révolte de Clara Dupont-Monod

J’ai découvert ce livre en naviguant sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram, et il m’intriguait beaucoup. Tout d’abord, je trouve que la couverture de La révolte ressemble assez à celle de Reine de Cendres d’Erika Johansen. Ensuite, c’est le résumé de ce livre qui me donnait très envie de le découvrir.

La révolte parle de la vie de la duchesse d’Aquitaine devenue reine de France, puis d’Angleterre -> Aliénor d’Aquitaine (1122 – 1204). Elle a pris part avec son premier époux, le roi de France Louis VII à la deuxième croisade en Terre Sainte. De son mariage avec le roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt, elle est devenue mère des futurs Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre entre autre.
Cette femme a eu un destin incroyable, sa vie suscite encore aujourd’hui bien des interrogations, des suspicions et des légendes. Je pense qu’on peut la considérer comme l’une des premières féministes de l’Histoire.

Bref, je n’avais qu’une envie, lire ce livre ! C’est grâce à Netgalley et à la maison d’édition Stock que j’ai eu la chance de pouvoir lire ce roman. Je les en remercie.

La Révolte

Résumé :

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.
Continuer à lire « [Lecture] La révolte de Clara Dupont-Monod »

[Lecture] Une seconde de trop de Linda Green

J’ai lu ce livre en mars 2018 grâce à Netgalley (un site internet qui permet aux blogueurs de pouvoir lire des livres en avant-première). Je remercie d’ailleurs les éditions Préludes pour m’avoir accordé leur confiance.
Je ne pensais pas chroniquer ce livre sur le blog, et puis en feuilletant mon « Book Lovers Journal » (mon journal de bord de lecture), j’ai repensé à ce livre et c’est vrai que j’avais passé un bon moment de lecture donc pourquoi pas vous le présenter ici malgré tout!

Une seconde de trop

Résumé :

« Un seconde de trop et vous perdez tout. un, deux, trois… Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu’à cent lors d’une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu’elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace. La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d’Ella ? Et si le ravisseur était connu d’eux tous ? Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop explore la culpabilité d’une mère et le cauchemar de tout parent : la disparition d’un enfant. »
Continuer à lire « [Lecture] Une seconde de trop de Linda Green »

[Lecture] Le chuchoteur de Donato Carrisi

Avec la sortie du troisième tome de la saga « Mila Vasquez » de Donato Carrisi (L’égarée, paru le 03/10/2018), j’ai eu envie de revenir sur ma lecture du premier livre : Le chuchoteur.
Il s’agit d’un de mes coup de cœur de l’année 2018. Très franchement selon moi,  l’un des meilleurs thriller que j’ai eu l’occasion de lire.
Présente t’on encore Donato Carrisi, auteur italien qui a eu un énorme succès avec ce roman? Il a également écrit La fille dans le brouillard et la saga Marcus & Sandra (Le tribunal des âmes ; Malefico ; Tenebra Roma).

J’ai lu Le chuchoteur en février 2018 et depuis j’avais vraiment envie de vous présenter ce roman (même si je sais que pour les amateurs du genre, c’est l’un des plus connus). J’ai également eu l’occasion de lire la suite : L’écorchée (J’en dirai quelques mots après ma chronique du chuchoteur).

Le Chuchoteur

Résumé :

« Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. »
Continuer à lire « [Lecture] Le chuchoteur de Donato Carrisi »

[Lecture] Le Cri de Nicolas Beuglet

Je me souviens avoir été fortement attirée par la couverture de ce roman et par son résumé le jour où j’ai acheté ce livre. Je l’ai lu à la fin du mois de janvier 2018 (oui je sais ça remonte un peu), et il aurait très bien pu figurer dans ma PAL du Cold Winter Challenge!

Je sais que ce roman divise un peu ses lecteurs car il faut bien l’avouer, le résumé nous fait croire à une toute autre histoire que celle racontée dans ce roman. Le Cri lauréat du prix « Nouvelles Voix du Polar » 2018.

 

Le Cri

 

Résumé :

« À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…  » (Résumé version poche – il me semble que le résumé des éditions XO en dit un peu plus)
Continuer à lire « [Lecture] Le Cri de Nicolas Beuglet »

[Lecture] Wonder de R.J. Palacio

Je vous retrouve après une longue [Trop longue] absence.
J’avais envie de vous revenir avec une chronique littéraire car, comme vous l’avez peut-être remarqué si vous me suivez sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Livraddict…), la lecture tient une place de plus en plus importante dans ma vie.
J’y reviendrai sans doute dans un prochain article. En attendant, pour mon retour j’avais envie de vous présenter un livre qui a été un coup de cœur pour moi au début de l’année 2018 (oui ça remonte déjà un petit peu).

Il s’agit de Wonder de R.J. Palacio (qui a été adapté au cinéma tout récemment, avec Julia Roberts entre autre).
*

WONDER

*

Résumé :

Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence.
« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ? Résumé éditeur

« L’histoire est celle d’un jeune garçon de dix ans (August) habitant à New York, atteint d’une malformation du visage depuis sa naissance s’appelant « mandibulofacial dysostosis » ou syndrome de Treacher Collins, et de son intégration à l’école publique après des années de scolarité à domicile. » Résumé Wikipédia
Continuer à lire « [Lecture] Wonder de R.J. Palacio »

[Lecture] Je sais pas de Barbara Abel

En me baladant au Furet du Nord (comme je le fais pratiquement une fois par semaine, ce qui explique sans doute pourquoi ma PAL ne baisse jamais…), j’ai été attirée par la couverture d’un roman en format poche. C’est plutôt courant qu’en tant que lecteurs nous soyons d’abord attirés par la couverture avant même le titre du livre ou son résumé. Il se dégage quelque chose de particulier quand on regarde la couverture de Je sais pas de Barbara Abel. C’est comme une impression d’étrangeté, cette petite fille cache un secret.

Sur le moment, je n’ai pas acheté le livre, me le réservant pour plus tard. Puis, c’est lors d’un passage à la librairie d’occasion de Tournai (dont je vous ai parlé dans un précédent article) que j’ai revu ce livre, et cette fois-ci, je n’ai pas hésité une minute à l’acheter.

 

Je Sais Pas

*

Résumé :

*
« C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. Emma, cinq ans, a disparu. C’est l’affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un cœur de démon ? »
Continuer à lire « [Lecture] Je sais pas de Barbara Abel »

[Lecture] No Home de Yaa Gyasi

Vous le savez sans doute, j’adore lire des thrillers, mais il m’arrive également de revenir à l’un de mes tout premiers genres littéraires : les romans historiques.

Dernièrement, j’ai été attirée par la sortie d’un roman traitant des sujets douloureux de l’esclavage, de la traite humaine et de la ségrégation. L’originalité de ce roman tient au fait qu’il présente deux branches d’une même famille ayant vécu l’esclavage de façon différente. Tout au long du roman, nous suivons les histoires des descendants de la famille.

Il s’agit du tout premier roman de Yaa Gyasi, une jeune américaine dont la famille est originaire du Ghana (pays dont il est largement question dans le roman).

 

No Home

*
Résumé :

« Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique. »
Continuer à lire « [Lecture] No Home de Yaa Gyasi »

error: Content is protected !!