Fermer

[Lecture] La révolte de Clara Dupont-Monod

J’ai découvert ce livre en naviguant sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram, et il m’intriguait beaucoup. Tout d’abord, je trouve que la couverture de La révolte ressemble assez à celle de Reine de Cendres d’Erika Johansen. Ensuite, c’est le résumé de ce livre qui me donnait très envie de le découvrir.

La révolte parle de la vie de la duchesse d’Aquitaine devenue reine de France, puis d’Angleterre -> Aliénor d’Aquitaine (1122 – 1204). Elle a pris part avec son premier époux, le roi de France Louis VII à la deuxième croisade en Terre Sainte. De son mariage avec le roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt, elle est devenue mère des futurs Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre entre autre.
Cette femme a eu un destin incroyable, sa vie suscite encore aujourd’hui bien des interrogations, des suspicions et des légendes. Je pense qu’on peut la considérer comme l’une des premières féministes de l’Histoire.

Bref, je n’avais qu’une envie, lire ce livre ! C’est grâce à Netgalley et à la maison d’édition Stock que j’ai eu la chance de pouvoir lire ce roman. Je les en remercie.

La Révolte

Résumé :

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.
Continuer à lire « [Lecture] La révolte de Clara Dupont-Monod »

[Lecture] Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys #clublectureMS

J’avais ce livre dans ma pile à lire depuis plusieurs semaines quand j’ai vu qu’il figurait dans la sélection pour le vote du livre du mois dans le cadre du club de lecture Mango & Salt. Le sujet du mois de mars était le suivant : un livre dont l’adaptation sortira au cinéma cette année.

C’est A comme Aujourd’hui de David Levithan qui a été retenu. Malheureusement, même si je l’ai acheté et que j’ai commencé à le lire, je ne l’ai pas terminé car je n’ai pas été emballée par l’histoire.

Avant même de connaître le résultat du vote, j’ai commencé à lire le livre que je vais vous présenter aujourd’hui et je ne regrette pas de l’avoir fait car même s’il ne s’agit pas d’un coup de cœur, il m’a permis de participer à la lecture du club à ma manière.

 

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre 

 

Résumé : 

« Lina est une jeune Lituanienne comme tant d’autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d’art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l’arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d’un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l’amour des siens et son audace d’adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu’elle. »
Continuer à lire « [Lecture] Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys #clublectureMS »

[Lecture] No Home de Yaa Gyasi

Vous le savez sans doute, j’adore lire des thrillers, mais il m’arrive également de revenir à l’un de mes tout premiers genres littéraires : les romans historiques.

Dernièrement, j’ai été attirée par la sortie d’un roman traitant des sujets douloureux de l’esclavage, de la traite humaine et de la ségrégation. L’originalité de ce roman tient au fait qu’il présente deux branches d’une même famille ayant vécu l’esclavage de façon différente. Tout au long du roman, nous suivons les histoires des descendants de la famille.

Il s’agit du tout premier roman de Yaa Gyasi, une jeune américaine dont la famille est originaire du Ghana (pays dont il est largement question dans le roman).

 

No Home

*
Résumé :

« Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique. »
Continuer à lire « [Lecture] No Home de Yaa Gyasi »

error: Content is protected !!