Fermer

[Lecture] Le Cri de Nicolas Beuglet

Je me souviens avoir été fortement attirée par la couverture de ce roman et par son résumé le jour où j’ai acheté ce livre. Je l’ai lu à la fin du mois de janvier 2018 (oui je sais ça remonte un peu), et il aurait très bien pu figurer dans ma PAL du Cold Winter Challenge!

Je sais que ce roman divise un peu ses lecteurs car il faut bien l’avouer, le résumé nous fait croire à une toute autre histoire que celle racontée dans ce roman. Le Cri lauréat du prix « Nouvelles Voix du Polar » 2018.

 

Le Cri

 

Résumé :

« À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…  » (Résumé version poche – il me semble que le résumé des éditions XO en dit un peu plus)

Mon avis : 

Je m’attendais à lire un livre d’horreur ou d’épouvante et il est vrai que les premières pages du roman me l’ont laissé croire pendant quelques temps. L’ambiance à l’hôpital psychiatrique de Gaustad, en Norvège, était oppressante au possible. Tous les ingrédients pour me donner le frisson étaient réunis : la Norvège, la neige, le froid, l’inconnu, le feu, le noir…
Je vous avoue que je n’étais vraiment pas très à l’aise avec le début de ce roman qui m’a donné la chair de poule. Ce n’était pas pour me déplaire car ça m’a poussé à tourner les pages de plus en plus vite pour connaître la suite. Clairement, je n’arrivais plus à lâcher ce livre!
L’histoire est intrigante et on a envie d’en savoir plus sur le patient 488, son tatouages et les dessins mystérieux qui ornent sa cellule.
Contrairement a ce que je m’était imaginé, nous quittons assez rapidement la Norvège pour nous envoler vers d’autres destinations : notamment à ParisSarah y fait la connaissance de Christopher (second personnage principal de ce roman). Petite déception pour moi car j’aurai aimé rester dans cette ambiance norvégienne décrite plus haut.
L’histoire s’est rapidement transformée en un contre la montre me donnant encore plus envie de lire la suite.
C’est à ce moment là de l’histoire que certains lecteurs ont été un peu déçus car l’intrigue se dirige vers un tout autre domaine que ce que nous laissait penser le début. Il y est davantage question de la vie après la mort et de surnaturel. Pour ma part, il s’agit d’un thème qui m’intéresse donc j’ai d’autant plus apprécié ce roman.
Je me suis attachée aux personnages et j’ai aimé la fin du livre. Le Cri figure parmi mes coups de cœur 2018.

Avez-vous lu ce roman? Vous a-t-il convaincu?

A propos de Booklets Of Kleio

Caroline, amoureuse d'Histoire, (ancienne stagiaire au Centre Historique Minier de Lewarde & ex agent d'accueil et de surveillance au Palais des Beaux Arts de Lille). Je suis depuis toujours passionnée de patrimoine avec une affection particulière pour celui du Val de Loire. J'ai beaucoup d'intérêt pour la culture en général : les musées, les expositions, la musique, la lecture, les séries tv...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :